Celui qui voulait croire au Bison

Un jeune garçon inconnu erre tout seul sur les routes d'une province reculée du nord de l'Ukraine. Il traîne derrière lui une construction mobile qu'il a fabriquée lui-même avec de la ferraille et du bois, des vieux tissus et de la matière organique. C'est un fétiche massif, à la forme de bison ; doté d'un pouvoir soi-disant surnaturel : celui de faire advenir des révolutions politiques ! Le garçon traverse tous les villages de la région avec le Bison, colportant chaque fois la même prophétie, accomplissant inlassablement les mêmes gestes rituels auprès de l'animal totémique, comme faire venir la pluie, répandre du sang de tomates sur les routes ou provoquer des orages. Après plusieurs jours d'errance mystique à travers l'Ukraine, le garçon enterre le Bison dans une forêt, à la frontière avec la Biélorussie, et disparaît aussi soudainement qu'il était apparu.

 

Tout aurait pu alors en rester là, à l'état de farce inexpliquée et vite oubliée, de facétie un peu hors du temps née de l'imaginaire foisonnant d'un étrange adolescent.

 

Mais quelques années plus tard, au cours de l'hiver 2013-2014, débute sur la Place Maïdan de Kiev une révolution populaire qui aboutit en quelques semaines à un coup d'état et au renversement du président Ianoukovitch. Refusant de reconnaître le nouveau pouvoir en place, une contre-révolution éclate aussitôt dans l'est de l'Ukraine, et dès le printemps 2014, le pays sombre définitivement dans la guerre civile.

Pour le garçon, devenu jeune homme, la révolution prend valeur de révélation. L'actualité semble donner une crédibilité nouvelle à ses anciennes prémonitions. Le Bison serait-il vraiment doté d'étranges pouvoirs ?

Aurait-il ensorcelé l'Ukraine ? Soyons sérieux.

 

 

Pourtant, à rebours de toute démarche logique ou de toute recherche de vérité, jouant sur ce qu'on appelle la suspension volontaire de l'incrédulité, le jeune homme décide de retourner en Ukraine et de faire comme si le Bison était le vrai responsable et la seule explication valable aux désordres en cours.  Confrontant son affabulation au réel, le jeune homme se relance dans l'aventure, allant jusqu'à provoquer sa propre arrestation auprès des militaires ukrainiens, afin de vérifier, au cours d'un interrogatoire, le prestige de la fable et l'invraisemblable magie du Bison. Défiant le rationnel et "désarmant" les militaires eux-mêmes, pourquoi ne pas aller encore plus loin : si le Bison est capable d'envoûter l'Ukraine, serait-il alors capable de venir à bout de l'indéboulonnable Loukachenko, l'autoritaire président de Biélorussie, au pouvoir depuis plus de 25 ans ?